plan mises a jour donnees du site

Musique : Enrique Granados, Andaluza, danza espanola N°5, interprétée par Paola Requena.

Plan de composition du site

 

Page d’accueil =>

 

 

 

Page II – a

 



1  Plan du site

Pages principales = « Pages web » de structure par Thème.

(Numérotation verticale).      Titre Thème  Adresse

SOUS PARTIES = « Pages web » rattachées comme compléments aux pages de structures.

Titre   Adresse

Page I .  Page d’accueil  :  http://jdeperson.free.fr/

L’existant, Propositions, Responsabilités.

Thème : Le problème basal de la psychiatrie : La ségrégation qui vient du bannissement de la justice commune.

a)      Commentaire de l'article 122-1 du nouveau Code Pénal : http://jdeperson.free.fr/page%20web%2033.htm

b)     Titre et vocabulaire : http://jdeperson.free.fr/page web 36.htm

c)      Courrier au groupe communiste : http://jdeperson.free.fr/page web 31.htm

d)     Corps du sujet : http://jdeperson.free.fr/corps.ht m

e)      Mises en relief de quelques données : http://jdeperson.free.fr/page web 30.htm

f)       Tableau de la dé-judiciarisation : http://jdeperson.free.fr/page web 15.htm

g)     Exemple : http://jdeperson.free.fr/exemple.htm

h)     Conséquence d’un non-lieu : http://jdeperson.free.fr/exemple1_de_non-lieu.htm

i)       Pas de jugement : http://jdeperson.free.fr/pas%20de%20jugement.htm

j)       Livres sacres : http://jdeperson.free.fr/page%20web%209.htm

k)     Problématique sociale  http://jdeperson.free.fr/problematique.htm:

l)        Propositions simples : http://jdeperson.free.fr/page web 38.htm

 

PAGE II . Présentations : http://jdeperson.free.fr/page%20web%201.htm

Jalons, Liste des articles écrits, Liste des lois.

Thème : Présentations du site et de l’auteur.

a)      Plan, Mises à jour et données sur le site : http://jdeperson.free.fr/page%20web%2023.htm

 

PAGE III . L’invention de la psychiatrie :

http://jdeperson.free.fr/page%20web%2010.htm

http://jdeperson.free.fr/l'invention de la psychiatrie.pdf

 

Annexes dans cette page III :

 

  1. Démocratie et psychiatrie
  2. Tableau de la dé-judiciarisation
  3. Bibliographie
  4. Mai 68 pour la psychiatrie
  5. Questions à Choix Multiples

 

Thème : Echo dénaturé des  justices de la « monarchie absolue », la psychiatrie est créée  à partir d’un  « non-droit absolu ».

a)      La « Conversion » de la Grèce : http://jdeperson.free.fr/agadez.htm

b)     Bonaparte en Égypte : http://jdeperson.free.fr/page%20web%2035.htm

c)      Rapports entre les grands courants de pensée occidentale : http://jdeperson.free.fr/page web 29.htm

 

PAGE IV . A priori (s) et réflexions pour la cohérence dans une pratique de soins :  http://jdeperson.free.fr/droits%20de%20l'homme.htm

Thème : Places de la pratique et des théories.

a)      Tableaux : déclarations et évolution des droits de l’homme : http://jdeperson.free.fr/droits de l'homme tableaux.htm

 

PAGE V  . Actualités : http://jdeperson.free.fr/page web 8.htm

Thème : Faits récents remarqués

a)      Politique morale et gestion de la santé pour la psychiatrie : http://jdeperson.free.fr/gestion.htm

b)     Actualités différées : http://jdeperson.free.fr/actualites%20differees.htm

c)      Archives de la page « Quelques actualités … »

d)     Nicotine : http://jdeperson.free.fr/tabac.htm 

 

 

 

PAGE VI . Liste des articles publiés mis sur le web :

(présentation de ces textes en fin de Page II : )

Thème : Écrits entre 1970 et 1999

 

Autres travaux :  Sur le web  Thème : Écrit en 2012 =>

1)      1969 

Internat en médecine des hôpitaux psychiatriques de la Seine Note de bas de page [1]

 

2)      1970

Thèse de doctorat en médecine : Intérêt des enregistrements audiovisuels en psychiatrie : Annexe du film Note de bas de page [2] 

ð     Fascicule de présentation : => http://jdeperson.free.fr/these 1970.pdf

ð     Dactylographie de la piste sonore : =>

     NOUVEAU (2016) : http://jdeperson.free.fr/dialogues.pdf

Je ne crois pas qu’il y ait eu d’autres thèses relevant de la même technique sur le même sujet.

 

3)      1980

Angoisse de mort et thyréo-toxicose ( En collaboration avec le docteur Gisèle Pringuet )

 

4)      1981 

Mémoire de CES de Psychiatrie : « Contribution à l’étude psychopathologique des pères pathologiques d’une population de malades mentaux » => http://jdeperson.free.fr/memoire 1981.pdf

 

5)      1982

La responsabilité au Vème siècle athénien = http://jdeperson.free.fr/page%20web%207.htm

 

6)      1982

Quiproquos religieux de la psychiatrie  = http://jdeperson.free.fr/page%20web%2022.htm

 

7)      1985

Le champ de la demande et le lit du traitement = http://jdeperson.free.fr/page%20web%2020.htm

 

8)      1990

« Pharmacos », « Majnoun » et « Habeas corpus » = http://jdeperson.free.fr/page web 21.htm

 

9)      1994

« Habeas corpus » et système Psychiatrique français => http://jdeperson.free.fr/page%20web%206.htm

 

10)  1999

Différences (Dé-judiciarisation) …  = http://jdeperson.free.fr/page web 17.htm

 

11)  2012

La « décussation » du tronc cérébral pour une « intégration grégaire », à côté d’une « image spéculaire » avec « aliénation » «  individuelle » => http://jdeperson.free.fr/decussation.htm

 

12)  2014

La « Traumdeutung » de Freud, les échanges et les communications => http://jdeperson.free.fr/communications.htm

 

       Pages en cours d’écriture :

 

13)  2015

La physique des signifiants depuis Démocrite   => http://jdeperson.free.fr/substitutions.htm

 

14)  2016

Pollution, olfaction, immunité => http://jdeperson.free.fr/immunite.htm

 

 

Autres Auteurs :

1. Interventions de Jacques Lacan :

Thème : Bonneval  1946 => « Le problème de la psychogenèse des névroses et des psychoses» : L’extrait ci-joint comporte 3 parties :

1)      La Ière est une critique de la « théorie de l’organo-dynamisme », d’actualité en 1946, mais aujourd’hui un peu oubliée. Les éléments de la critique en restent cependant intéressants et utiles.

2)      La seconde traite de la » causalité de la folie ».

3)      La 3ème  traite de la fonction de « l’imago », et, partant, d’inquiétudes quant aux « menaces » de possibles  manipulations des esprit par l’image.

Cette 3ème partie pouvant nous sembler plus près de notre actualité familière, il peut paraître plus facile de lire cet exposé dans l’ordre inverse des N° des parties.

 

1946. « Le problème de la psychogenèse des névroses et des psychoses » => Référence :

Congrès sur « la causalité psychique des troubles mentaux », réuni à Bonneval les 28, 29 et 30 septembre 1946, publié par « Desclée De Brouwer & Cie », Paris 1950, dans la collection « Bibliothèque neuro-psychiatrique de langue française », avec l’aimable autorisation de l’éditeur : pp. 23 - 54  : => Cliquer 

 la psychogenèse.pdf

 

Thème : 1966 => « Table ronde sur la place de la psychanalyse dans la médecine » :

 

1966. « Table ronde sur la place de la psychanalyse dans la médecine » => Référence :

Extrait de Cahiers du Collège de Médecine, 7e année, n° 12 décembre 1966, pp. 761 – 774.

« Expansion éditeur ». avec l’aimable autorisation de l’éditeur : => Cliquer 

la place de la psychanalyse dans la médecine.pdf

 

Thème : « Histoire de l'évolution de la contrainte en psychiatrie, en France, de 1945 à nos jours ».

 

2. Philippe Bernardet, chargé de recherche au C.N.R.S

 

Cliquer pour lire ce texte de P.Bernardet en pdf :

 =>

La contrainte en psychiatrie, en France, de 1945 à nos jours.pdf

 

1996. « La contrainte en psychiatrie, en France, de 1945 à nos jours » => Il manque quelques pages à mon document (pp. 16-18 ; 20 ; 23-24 ; 31-32 ; 34 ; 39-42 ; 50-54) et il me semblait qu’il comportait des graphiques, lesquels sont peut-être dans les pages manquantes que j’aurais classées séparément, ou dans un autre texte de P. Bernardet.

Ce document, qui peut certainement être retrouvé au C.N.R.S. apporte de nombreuses références utiles.

Mais P. Bernardet pensait que la séparation de la « psychiatrie » de la « neurologie », en 1970, aurait pu faciliter « la pratique psychologique ou psychanalytique » dans la psychiatrie publique.

Seule l’expérience de la psychanalyste Ginette Rimbault, a eu quelques échos, surtout de prestige.

Certes, dans tout service de psychiatrie, il existe un ou plusieurs psychologues, mais, fait essentiel, ceux-ci sont placés en totalité sous l’autorité du médecin du patient ou du dit « chef d’équipe » quand il y a plusieurs médecins.

Ledit « chef » a alors toute autorité pour prescrire « isolements » et « médications » selon son appréciation.

Enfin, tout ceci est strictement encadré par « la hiérarchie fonctionnelle nationale » :

1.      « l’enfermement dans un établissement » et « les permissions » sont en totalité soumis à l’agrément du préfet, lui même soumis au ministère de l’intérieur.

2.      Les « tutelles et curatelles », dites de protection, parfois utiles, mais parfois pur dépouillement du patient de la possession et/ou de l’usage de ses biens et de ses actes, dépendent du Juge des Tutelles (Loi du 1er janvier 1968).

3.      La « responsabilité civique » de principe du dit patient demeure dans tous les cas, puisque la « déresponsabilisation » ayant mené aux mesures énoncées a été « ponctuelle », mais une tutelle peut en limiter considérablement l’exercice des droits et devoirs.

4.      La seule chose qui appartienne en totalité au médecin, son « champ réservé », est la « prescription de médicaments ». Mais :

  • Pas plus les médicaments que l’avis du médecin ne permettent la levée d’un internement si la préfecture s’y oppose.
  • Autrement dit – cas très fréquent - si un patient s’agite en demandant sa sortie – souvent présage d’amélioration - et que la meilleure solution serait, aux yeux des soignants, de lui donner sa sortie, afin de lui permettre d’expérimenter l’usage de sa réelle responsabilité devant les rouages « normaux » de la société, si la préfecture s’oppose à la sortie, le médecin sera mathématiquement conduit à multiplier les prescriptions de sédatifs, dans le seul but de limiter l’expression sanglante de l’agitation.
  • Les médicaments devraient être légalement soumis à l’acceptation du patient (« consentement éclairé ») : Ils peuvent être réclamés ou refusés par lui. [… et ont une fonction beaucoup plus individuelle que les vaccins destinés à éviter un contage ou une épidémie !]. Or, dans la pratique pourtant ils sont souvent imposés par la force (infirmiers) même s’ils sont refusés par le patient.
  • Ici comme ailleurs, le recours à des très vagues et hypothétiques notions de « danger » ou « bien d’autrui » permettent souvent de faire et dire n’importe quoi.

Cette séparation de la « psychiatrie » de la « neurologie » fut en fait surtout un « isolement » de la psychiatrie, dans la droite ligne de ce qu’avait défini « l’invention de la psychiatrie » (clic) en 1838 en France, et mettait encore davantage la psychiatrie à la disposition de l’exécutif, en dépit de très difficiles recours dont l’objet fut justement celui des travaux de P. Bernardet.

Cf. notre commentaire inséré dans la bibliographie :  : En psychiatrie, un quelconque « pouvoir médical » n’est qu’une totale illusion ; aussi totale que celle de quelqu’un qui croirait s’adresser à la justice en sollicitant la préfecture.

Les autres médecins appelés alors « somaticiens » se trouvaient totalement écartés des « psychiatres ».

Et ce sont maintenant eux que l’administration subjugue à leur tour de différentes façons .

En résumant de façon frappante, on pourrait dire que les « psychiatres du service public » sont les héritiers spirituels du « clergé conventionnel » de la révolution de 1789 (clic).

Encore une fois, les mots ont un sens, puisque « les soins de l’âme » (« psychè » = « âme ») sont ainsi décrétés être confiés au médecin (« iatros » = « médecin »), mais « sous la tutelle de l’Etat ».

On ne peut donc comprendre et agir profitablement sans faire remonter les réflexions aux sources.

 

 

N.B.  Sur d’autres sujets  que la psychiatrie   : « Pages web de jacques de Person »

Thèmes variés  :  très personnels et non spécialisés, d’actualité ou non .

 

 Tous postérieurs à 2012  :  Mises à jour et apport de nouveaux sujets, sans régularité .

 

Liste de ces « autres pages web » à partir de   :  http://personpole.free.fr/

 

 

 2. Mises à jour

1.  Mises à jour du site et des pages de Psychiatrie :Les « pages web » de ce site n’ont pratiquement pas été modifiées après 2008 ;

 sinon les dates sont signalées. 

 

2.  Mises à jour du site Personpole crée vers 2012 : Aucune régularité.

 

NB :

Le site au sujet de la psychiatrie est une étude critique sur  « le fonctionnement» de la psychiatrie.

Ce n’est pas un site concernant les remèdes ou supposées maladies « de psychiatrie ».

 

Remerciements : Soit ici le serveur « Free»  remercié pour ses services d’hébergement gracieux.

Contact : livre d’or.

 

FIN

 

 



[1] Les bons souvenirs des amis et du « thalamus » :

 

Concours d’internat en médecine des hôpitaux psychiatriques de la Seine.

 

REGLEMENT : Le Concours des dernières années était réglé par arrêté du Préfet de la Seine du 8.1.1952, modifié par les arrêtés des 23.12.1953 ; 30.12.1954; 31.12.1959 ; 10.11.1960 ; 5.10.1954 ;13.3.1964.

 

Le dernier s'est déroulé en 1969;

depuis cette époque, les postes vacants sont théoriquement pourvus par des Internes nommés pour la totalité des Hôpitaux Psychiatriques de la Région Parisienne.

Voir le texte concernant cette nouvelle formule d'Internat en page 153.

 

ORAL

Il nous paraît inutile de fournir la liste des questions posées, compte tenu de la suppression des épreuves orales.

 

QUESTIONS ECRITES :

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX.

_____

1960  Le rhinencéphale.

1961  Anatomie .de l'artère cérébrale postérieure, physiologie et physio­pathologie vies territoires irrigués.

1962  1 - Anatomie des voies optiques intra-crâniennes sans la vascula­risation

2 - Physiologie limitée exclusivement au cortex visuel .

1963  Lobe temporal et ses structures profondes, à l'exclusion du cortex limbique.

1964  Aire motrice et psychomotrice du lobe frontal (anatomie et physiologie, sans l'histologie.).

1965  Anatomie et physiopathologie de l'artère cérébrale postérieure, à l'exclusion de la physiologie générale de la circulation cérébrale.

1966 L'arc réflexe intra médulaire.

1967  La circonvolution pariétale ascendante droite (chez le droitier). Anatomie physiologie et physiopathologie. sans    l'embryologie ni l'histologie.

1968  Anatomie du lobe temporal à l'exclusion du lobe limbique. Physiologie et physiopathologie des zones de ce lobe en rapport avec le langage.

1969  Thalamus (anatomie et physiologie.).

PATHOLOGIE MEDICALE.

____

1960  Signes et diagnostic de la sclérose en plaques, avec les examens de laboratoire, à l'exclusion de l'anatoritie pathologique, de la pathogénie et du traitement. .

1961 Formes cliniques des pneumonies aiguës, avec examens de labora­toire, sans anatomie pathologique, sans traitement.

1962 Signes. diagnostic et traitement de l'infarctus pulmonaire type Laennec.

1963 Les hépatites à virus, signes cliniques et biologiques et traitement (sans l'anatomie pathologique).

1964 Signes. diagnostic et traitement de l'asthme.

1965 Signes. diagnostic et évolution de la méningite cérébro-spinale à méningocoques.

1966 Signes, diagnostic et traitement de la péricardite aiguë rhumatismale.

1967 Signes, diagnostic de l'hyper-parathyroïdie primitive de l'adulte, sans l'anatomie pathologique.

1968 Signes. diagnostic et traitement de l'insuffisance thyroïdienne acquise de l'adulte.

1969 Signes cliniques et biologiques, diagnostic et traitement du lupus érythémateux aigu disséminé (sans l'anatomie pathologique).

PATHOLOGIE CHIRURGICALE.

____

1960 Signes, diagnostic et traitement des plaies artérielles récentes des membres.

1961 Signes et diagnostic des cancers du rein, avec les éléments d'anatomie pathologique, et les examens de laboratoire, sans le traitement.

1962 Signes, diagnostic et indications thérapeutiques des fractures diaphy­saires fermées de jambe.

1963 Signes, diagnostic et indications thérapeutiques dans les hémorragies des ulcères gastro-duodénaux, avec les éléments d'anatomie patholo­gique et de laboratoire.

1964 Examen clinique d'un traumatisme de l'épaule et indications thérapeutiques.

1965 Diagnostics des pancréatites aiguës et indications thérapeutiques (avec les examens complémentaires et sans l'anatomie patholo­gique).

1966 Signes, diagnostic et éléments du pronostic dans le cancer du col de l'utérus.

1967 Signes et diagnostic des péritonites appendiculaires de l'adulte.

1968 Formes cliniques et traitement des fractures bi-malléolaires.

1969 Signes, diagnostic et traitement des tumeurs malignes du sein (sans l'anatomie pathologique).

PROMOTION 1969.

____

 

1. GUICHARD J. Pierre

2. Mlle LECOINTRE Bernardine

2. de PERSON Jacques

4. DUBUS Patrice

4. LEFORT Guy

6. GOUITAA D. Paul

6. CORDIER J. Claude

8. VIALLARD Alain

8. BRACONNIER Alain

10. Mme de la POIX de FREMINVILLE Jacqueline

10. Mlle MILNER Edith

12. MOULIN J.-Paul

12. Mme BOYER Annie

14. Mlle GIROD Laurence

14. ASPARRE Dominique

16.TRAPP J.Claude

16. Mme VEBER Michèle

18. KSENSEE Alain

19. MARY Bernard

20. BLAT Michèl

22. Mlle TEBOUL Sylvie

22. Mlle PERRAIN Dominique

22. BOGE Jacques

22. GENTIZON J. Michel

25. Mme PRISKER Martine

26. VASSEUR Gilles

27. DHOTE Alain

28. MARLE Gérard

28. Mlle LEBOVICI Marianne

28. Mme CLOT Lise

28. ARVEILLER Jacques

32. ALLILAIRE J. François

32. FERRERI Maurice

32. FERRERI Maurice

32. Mme BEAUCHESNE Geneviève

35. ROSENBLATT Stanislaw

35. Mme BESSIS Françoise

35. POIVET Dominique

38. PICARD Jean

38. Mlle PETCHOT- BACQUE Françoise

38. PHELIPPEAU Marc

41.. DOUCHE François

42. FROHWIRTH Charles

42. DESROSIERES Pierre

44. Mme RATIER Nicole

44. Mlle SEGUIN Danielle

46. GEINDRE Daniel

47. Mlle FINKELSTEIN Liliane

47. CURTET Francis

49. Mme TESZNER Danielle

50. HARLE Antoine

50. LEGOUES Gérard

50. Mlle JOSSELIN Françoise

53. Mlle DE OLIVEIRA Danièle

54.DEBRAY Quentin

54. Mme JOUVE Lucille

56. Mlle SUBIRANA Monique

56. GAMA Alain

56. TAITELMAN Uri (à titre étranger)

59. LACROIX Philippe

59. HECKEL J. François

59. SKHIRI Mohammed (étranger)

59. ABITTAN Jack

59. LEGROUX Eric

59. CAROLI François

59. Mlle CADORET Michelle

 

En hommage à mon rang de nomination dans le concours, le laboratoire Sandoz (celui d’Hofmann (1938-2008) et du LSD-25 qu’il appela psychovitamine) m’octroya une bourse destinée à l’achat de livres de médecine de mon choix.

Je m’engageai alors dans l’étude de la neurophysiologie, y retrouvai Henri Laborit et y découvris Michel Jouvet.

Les jeux vidéo n’existaient pas encore.

 

Séparation de la médecine et de la psychiatrie :

L’acquisition de l’indépendance de la psychiatrie en 1970 par rapport au dernier lien qui lui restait avec la médecine, c’est à dire la neurologie, a été considérée par beaucoup comme une grande victoire.

En  réalité cette indépendance toute fallacieuse, en la coupant encore davantage du monde de la médecine la plaçait encore davantage en position de soumission au pouvoir administratif, c’est à dire préfectoral. (clic)

Dès lors, les médecins considéraient que les psychiatres n’avaient plus rien à voir avec eux, qu’ils n’allaient plus s’inquiéter de leur sort, et encore moins les aider solidairement.

On ne peut que regretter cet aspect des choses.

Mais il y a plus encore.

Comme il était prévisible, l’administration n’a pas tardé alors à alourdir le poids qu’elle entendait exercer sur la pratique de la médecine toute entière, d’autant plus facilement qu’elle rencontrait désormais des interlocuteurs qui n’étaient en général pas ou peu formés à l’esprit administratif.

Ainsi, on n’aurait aucun mal aujourd’hui, en interrogeant une secrétaire médicale en psychiatrie, voire une infirmière en service de psychiatrie, à l’entendre répondre qu’une « urgence » en psychiatrie, c’est d’abord l’application des ordonnances des préfets, et l’envoi à i-celui des « certificats légaux ».

A l’inverse, pour une infirmière travaillant dans n’importe quel autre service médical  l’urgence serait d’abord l’investigation des soins que requiert le patient. .

 

[2] J’ai déjà mis en mp3 le « son » de ce vieux « document sur bande magnétique ».

Pour garantir en totalité tous les anonymats, je préfère attendre d’en présenter une version dactylographiée.

Texte dactylographié des dialogues ( à venir) => http://jdeperson.free.fr/dialogues.pdf