jacques de Person - pile-book

 

Musique de fond sonore :  La Paloma du compositeur : Sebastián Iradier

 

Pas de " face-book ",  juste  un côté " pile " : Ici, mes chansons bien aimées. J’ajouterai peut-être des amis.

_________

 

Mes sites forment un réseau, dont les parties sont regroupées en 3 thèmes :

De « médecine – physique » : clic

Diversité : page « sujets divers » : clic

Ma famille : 4 pages dont l’adresse figure dans « sujets divers »

 

Mes pages communiquent très facilement entre elles, et  forment un tout, écrit par un seul auteur.

Je ne crois pas du tout à l’intérêt des livres « écrits en collaboration » si on ne précise pas qui a écrit quoi.

Sinon on ne s’explique pas les contradictions internes ! 

A l’inverse, les contradictions internes d’un auteur par rapport à lui-même sont souvent intéressantes.

 

Livre d’or : clic

Il est commun à toutes mes pages ;

votre « malle électronique » m’est communiquée

et je peux vous répondre

mais votre adresse n’apparaît pas sur la page.

 

 

 


 

 

Paroles de La Paloma :

Cuando salí de la habana, válgame dios
Nadie me ha visto salir sino fuí yo
Y una linda guachinanga como una flor
Se vino detrás de mí, que si señor
Si a tu ventana llega una paloma

 

 

 

Trátala con cariño que es mi persona

Cuéntale tus amores bien de mi vida
Corónala de flores que es cosa mía
Ay chinita que si, ay que darme tu amor
Ay que vente conmigo chiquita adonde vivo yo

 

 

 

Quand je quittai la Havane « valgame Dios », personne ne me vit sortir, sinon moi et « una guachinanga » jolie comme une fleur qui s’en vint derrière moi. Si à ta  fenêtre parvient une palombe, traite là avec soin car elle est moi. Raconte-lui tes amours, bien de ma vie, et couronne-la de fleurs. « Ay chinita que si », offre-moi ton amour et rejoins-moi là où je vis…

 


 

 

 

_____________________________________________

 

 

 


 


Léo Ferré : Merde à Vauban :  clic 

Léo Ferré :  Pauvre Rutebeuf   :  clic 

 Léo Ferré :  Avec le temps  :  clic 

Paco de Lucia : Plaza alta   :   clic

Paco de Lucia : Documental  :  clic

Zoï Fitoussi : Τα δάκρϋά μου είναι καυτά (paroles) : clic

F. Hardy : Aragon :  clic

S . Guinsbourg : L’ex-fan des sixties : clic

S . Guinsbourg : Viva Villa (la révolution mexicaine) : clic

 

 

 

_____________________________________________

 

Paroles de Pauvre Rutebeuf :

 

« Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés ?
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta

Avec le temps qu'arbre défeuille
Quand il ne reste en branche feuille
Qui n'aille à terre
Avec pauvreté qui m'atterre
Qui de partout me fait la guerre
Au temps d'hiver
Ne convient pas que vous raconte
Comment je me suis mis à honte
En quelle manière

Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés ?
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Le mal ne sait pas seul venir
Tout ce qui m'était à venir
M'est avenu

Pauvre sens et pauvre mémoire
M'a Dieu donné le Roi de gloire
Et pauvre rente
Et droit au cul quand bise vente
Le vent me vient le vent m'évente
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta

 

L'espérance de lendemains ce sont mes fêtes »

 

 

 

_____________________________________________

 

 

 

 

 

J’ai vu un cormoran descendre sur une route et  veiller la dépouille d’un de son connère

 

qui venait de se faire écraser par une automobile